Comment traiter vos poutres et vos charpentes ?

Comment traiter vos poutres et vos charpentes ?

Le traitement de charpente doit se faire déjà lors de vos travaux de construction. En effet, la charpente est la colonne vertébrale d’une habitation, car c’est elle qui soutient la toiture. Lorsqu’elle est attaquée par les insectes et autres parasites, c’est la structure intégrale de votre maison qui s’en trouve affaiblie. Il s’impose alors de

Le traitement de charpente doit se faire déjà lors de vos travaux de construction. En effet, la charpente est la colonne vertébrale d’une habitation, car c’est elle qui soutient la toiture. Lorsqu’elle est attaquée par les insectes et autres parasites, c’est la structure intégrale de votre maison qui s’en trouve affaiblie. Il s’impose alors de la traiter, soit pour prévenir l’infestation soit pour l’éradiquer. Il existe plusieurs techniques pour lutter contre ces attaques. Voici en détail les différents moyens de protection de votre charpente.

Pourquoi faut-il traiter la charpente de votre maison ?

Les poutres et les charpentes sont des installations qui peuvent se fragiliser avec le temps, ce qui rend nécessaire le traitement de charpente. Cela dit, il est conseillé de faire le traitement de vos charpentes avant tout travaux d’isolation. Celles-ci sont, en effet, exposées à de nombreuses intempéries et en particulier aux attaques de champignons et d’insectes xylophages ou ‘’mangeurs de bois’’. Il s’agit notamment :

  • des termites ;
  • de la petite et de la grande vrillette ;
  • du sirex ;
  • du capricorne ;
  • de l’hespérophane ;
  • ou encore du lyctus.

Ce sont spécifiquement leurs larves qui sont dangereuses. Pendant leur croissance, elles se nourrissent du glucose se trouvant dans l’aubier (les parties les plus jeunes du bois) en creusant des galeries. Elles s’attaquent aussi bien, aux bois des feuillus, des résineux, ainsi qu’aux poutres en peuplier.

Il devient donc essentiel de faire un traitement de charpente, car ces petites bêtes peuvent causer d’énormes dégâts, en l’occurrence l’affaiblissement progressif des propriétés mécaniques des charpentes et des poutres. La propagation de ces insectes voraces est ainsi une grande menace pour l’intégrité structurelle de toute la maison.

Quelles sont les méthodes de traitement de charpente ?

Deux solutions s’offrent à vous pour traiter votre charpente. Vous pouvez procéder soit par pulvérisation soit par injection d’un fongicide et d’un insecticide. Pour d’autres conseils en matière de petits travaux à entreprendre pour améliorer son logement, n’hésitez pas à consulter le blog maison Sweetyhome.

La technique d’imprégnation ou de pulvérisation

C’est une procédure qui est employée pour un traitement de charpente préventif ou dans le cas de surfaces faiblement attaquées. Au premier abord, il faut s’assurer que le bois est propre et sec. Aucune peinture ne doit le recouvrir et aucun clou ne doit y être planté. Il est essentiel de protéger le sol ainsi que les prises électriques, et d’aérer la pièce.

Ensuite, il faut procéder au bûchage du bois. Il permet d’enlever les parties vermoulues à l’aide d’une herminette, d’une hachette ou d’un ciseau à bois. Il s’en suit, la phase du dépoussiérage. Celle-ci se fait par brossage ou par soufflage à air comprimé. Cette étape permet de rendre plus efficace le traitement de charpente par pulvérisation.

Enfin, vous devez pulvériser le produit antiparasitaire sur toutes les parties touchées. Vous pouvez aussi le badigeonner à l’aide d’une brosse pour une pénétration efficace.

La technique d’injection

Ce procédé est adapté aux charpentes sévèrement rongées et aux sections de bois supérieures à 10 cm sur 10 cm.

Après le bûchage et le brossage du bois, au moyen d’un foret de 9,5 mm, il faut y creuser des puits de forage, tous les 30 cm et en quinconce. Chaque trou doit avoir une profondeur correspondant à au moins un tiers de l’épaisseur du bois. Il s’en suit l’installation de buses. Le produit est ensuite injecté dans ces trous, jusqu’à remplissage total. Puisqu’il s’agit ici d’un traitement de charpente curatif, il doit profondément pénétrer le bois infecté, jusqu’à régurgitation afin de noyer toutes les galeries creusées par les insectes.

Toujours dans le souci d’une bonne protection, vous pouvez terminer en pulvérisant ou en badigeonnant le produit sur la surface du bois. Le séchage peut prendre entre 24h et 48h. L’application de ces techniques requiert un équipement spécifique (gants, masque, combinaison, etc.) en raison de la haute toxicité des produits utilisés. Il existe par ailleurs sur le marché, des produits 100 % naturels et écologiques. Il est tout de même préférable de faire recours à un professionnel qui maîtrise les contours du traitement de charpente.

En lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée. Champs obligatoires *