Quelles sont les différentes subventions possibles pour ses travaux d’isolation ?

Quelles sont les différentes subventions possibles pour ses travaux d’isolation ?

Une maison confortable aussi bien en été comme en hiver, avec une facture énergétique bien raisonnable… tout ceci est possible grâce à des travaux de rénovation énergétique. D’autant plus que de tels travaux donnent droit à des aides financières comme la prime énergie et Ma Prime Rénov’. Quelles sont les conditions à remplir pour accéder

Une maison confortable aussi bien en été comme en hiver, avec une facture énergétique bien raisonnable… tout ceci est possible grâce à des travaux de rénovation énergétique. D’autant plus que de tels travaux donnent droit à des aides financières comme la prime énergie et Ma Prime Rénov’. Quelles sont les conditions à remplir pour accéder à ces subventions ?

Des aides aux travaux accessibles pour tous

Vous souhaitez entamer des travaux de rénovation thermique dans votre maison ? Vous pouvez accéder à deux aides financières, chacune avec ses conditions d’éligibilité. Dans tous les cas, vous devez faire appel à des professionnels certifiés comme PES France pour vous accompagner dans ce processus.

Ma Prime Rénov’

D’abord, il y a Ma Prime Rénov’ qui vient remplacer la subvention pour travaux d’isolation mise en place par l’Anah Agence nationale de l’habitat et le Crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE. Cette aide est accessible à tous, sans condition préalable. Vous pouvez demander Ma Prime Rénov’ que vous soyez propriétaire occupant ou non.

Vous pouvez y prétendre, quels que soient les travaux à entreprendre : audit énergétique, isolation thermique, installation de système de chauffage ou de climatisation, et ce, que ce soit dans une maison, un appartement ou d’autres biens résidentiels. À noter qu’il n’y a aucune condition de ressources appliquée.

Toutefois, le montant de la prime peut varier d’un demandeur à un autre, suivant deux critères précis. D’un côté, il est divisé en 4 groupes suivant les revenus du ménage. De l’autre côté, il dépend du gain énergétique qu’on pourrait obtenir grâce aux travaux entamés. On parle notamment du gain énergétique.

Enfin, on est tenu de préciser que cette aide est cumulable avec tant d’autres comme la prime énergie, la TVA réduite et l’éco-PTZ.

La prime énergie

Ensuite, vous pouvez accéder à la prime énergie, une subvention qui fait partie des Certificats d’Économie d’Énergie ou CEE. Vous devez passer par un intermédiaire comme une enseigne de grande distribution qui représente les acteurs de « coup de pouce isolation » ou « coup de pouce chauffage ».

Il vous suffit de leur transmettre un devis des travaux à réaliser ainsi que les factures pour obtenir la subvention. Le montant gagné dépend de beaucoup de paramètres comme vos revenus, votre zone géographique et la nature des travaux.

Ensuite, la subvention vous sera versée par chèque ou virement, sous forme de bons d’achat pour acheter les matériaux d’isolation ou en déduction des factures d’intervention.

Les autres types d’aide aux travaux d’isolation disponibles

Si vous vous lancez dans des travaux de rénovation énergétique, vous pouvez avoir besoin de recourir à des prêts. Dans ce cas précis, vous avez accès à l’éco-prêt à taux zéro. Il s’agit du même principe que le PTZ immobilier. Vous pouvez contracter un emprunt auprès de n’importe quelle banque proposant ce type d’aide, mais les intérêts sont payés par l’État. Vos échéances ne comportent donc que le capital et la durée de remboursement est limitée à 15 ans.

L’éco-prêt à taux zéro vous ouvre droit à une aide s’élevant à 15 000 € pour un seul type de travaux, 20 000 € pour deux travaux et 30 000 € pour trois travaux et plus. Il faut noter que cette aide est destinée uniquement aux maisons à titre de résidence principale et construite avant le 1er janvier 1990. Elle s’adresse aux propriétaires occupants ou non.

Enfin, il y a la TVA réduite à 5,5 % lorsque vous effectuez des travaux d’isolation. Vous pouvez prétendre à cette aide dès lors que les travaux concernent les résidences principales ou secondaires, construites et finalisées au moins 2 ans avant d’entamer ces travaux de rénovation. La seule condition qui s’impose est que vous devez faire appel à une entreprise certifiée comme PES France et qu’elle doit s’occuper du matériel, des équipements et de la main-d’œuvre.

En lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée. Champs obligatoires *

Articles récents

Top Authors

Articles commentés